Plus-values du dispositif et parcours

La couveuse permet de se lancer sans risque.

A la fin du test, le porteur de projet peut décider de ne pas poursuivre son activité. Il n’a alors pas de dette, ne s’est pas engagé, ne s’est pas immatriculé. Il peut revenir vers son statut antérieur et prendre une autre orientation quant à son projet professionnel.

Si le concept fonctionne, en revanche, à la sortie de la couveuse, le nouveau créateur a toutes les clés en main pour réussir : il a ses premiers clients, et construit progressivement son réseau.

Il a déjà amorcé son activité et bénéficie, à l’immatriculation, de toutes les aides liées à la jeune entreprise.

La couveuse encourage la prise d’initiative vers la création d’activité.

Grâce au test en couveuse, le porteur de projet peut prendre le temps de choisir le statut juridique qui sera le mieux adapté à son activité, à sa sortie de couveuse.

Le passage en couveuse augmente la pérennité des entreprises et assure la faisabilité d’un projet, mais aussi sa viabilité dans le temps.

L’autonomie de l’entrepreneur est favorisée.

 

schema